L'ODYSSEE D'HOMER... J. SIMPSON

Atlantic city
28 mars 2019

Dans son premier roman, Joy Raffin explore les multiples visages d'Atlantic City, la ville au célèbre Boardwalk. L'on y passe une journée, celle du 22 septembre 2017, sur le front de mer, tandis que la tempête Rita approche... Mais ici, ce n'est pas la météo qui importe mais bien l’envers du décor. De 7h55 à 20h02, les minutes s’égrainent au rythme de portraits successifs d'habitants. Chaque chapitre est l’occasion d’une nouvelle voix : dix en tout. Du SDF à l’animateur radio, de la vendeuse d’un magasin d’usine au boss du quartier, en passant par une adolescente désespérée ou encore un conducteur mexicain de pousse-pousse... Au fil des rencontres se révèlent l’histoire des lieux cultes de cette ancienne station balnéaire devenue l’un des centres de l’industrie du casino dans les années 1970. Un chouette roman qui se lit d'une traite.

Les Oiseaux morts de l'Amérique
27 mars 2019

Las Vegas. Côté envers du décor. Dans les anfractuosités des confins de la ville, vivotent une poignée d'humains rejetés par les courants contraires aux marges de la société, les pieds dans les détritus de l'histoire, la tête dans les étoiles. Des laissés pour compte qui vivent dans des collecteurs d'eaux usées... Parmi eux, Hoyt Stapleton, qui voyage dans les livres et dans le temps. Dans le futur d'abord, puis peu à peu dans le passé. Son passé. À la reconquête patiente et défiante d'une mémoire muette, d'un langage du souvenir. Un livre touchant sur la quête mémorielle d'un vétéran du Vietnam.

Les chroniques du kangourou
6 mars 2019

Drôle de cohabitation entre le chroniqueur Marc-Uwe Kling et son colocataire, un kangourou sans gêne, communiste et chômeur ! Ou comment, à travers de courts chapitres, suivre le quotidien de ce duo farfelu. Un recueil complètement absurde. Déjantés, cet auteur et son humour est-allemand.

TERMINUS BERLIN

Hilsenrath Edgar

Le Tripode

19,00
26 février 2019

"Terminus Berlin" est le dernier roman d'Edgar Hilsenrath, disparu le 30 décembre 2018, à l'âge de 92 ans. Il l'avait publié en Allemagne en 2006, avant d'annoncer qu'il ne prendrait plus la plume. Dans ce dernier opus, l'écrivain juif allemand reprend sa verve et son humour irrésistiblement provocateur et cru pour clamer les vérités désagréables et nécessaires, en se nourrissant ici encore de son parcours de rescapé du ghetto, d'exilé au long cours et d'écrivain crève-la-faim. Son double littéraire, Lesche, retourne en Allemagne, son pays natal, après trois décennies passées en Amérique, désireux de parler cette langue à laquelle il est toujours resté fidèle dans ses textes. Mais à Berlin, il se débat encore et toujours pour faire publier des romans qui évoquent la Shoah sur un ton caustique. Surtout, il découvre que la bête immonde qu'est le nazisme n'est pas morte...

J'ai joui

Sarah

La Musardine

8,95
9 février 2019

Sarah, derrière ce prénom se cache une jeune étudiante de 20 ans qui multiplie les rencontres sexuelles. Sa quête ? Connaître la jouissance. Sa devise ? Savoir jouir et donner du plaisir. Cru, son récit peut laisser perplexe. Certains pourrait la condamner pour attitude libertine, pour perversité. Elle, elle joue ouvertement la carte du plaisir, un plaisir vénérable. "J'ai joui, j'en suis fière et je recommencerai autant que cela sera possible".