Voir et entendre, Critique de la perception imaginative
EAN13
9782350881010
ISBN
978-2-35088-101-0
Éditeur
Encre Marine
Date de publication
Collection
Encre Marine
Nombre de pages
168
Dimensions
22 x 16 x 1 cm
Poids
310 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Voir et entendre

Critique de la perception imaginative

De

Encre Marine

Encre Marine

Offres

« Voir c'est savoir », voici sans doute la formule la plus spécifique de la logique qui sous-tend la pensée sous sa variante métaphysique en Occident. Car voir n'est pas alors regarder, mais imaginer: rendre fixe par l'image ce qui est mouvant. L'image semble pouvoir se lire; ainsi l'univers muet tout entier se met à parler, à nous parler pour se faire comprendre. À cette perception imaginative et surtout illusoire, car elle voit autre chose que ce qui se donne à voir, on peut opposer l'écoute qui ne « comprend » pas les choses mais les entend en les laissant être ce qu'elles sont: mouvantes et muettes, comme la musique. Car la musique, comme le réel, ne parle pas — ne signifie rien —, mais se dit elle-même, est elle-même. Une perception qui saisirait la présence des choses du monde dans leur devenir, n'exprimant rien qu'elles-mêmes est possible en renonçant à l'image, à la signification, à la vue comme interprétation. L'écoute se présente ainsi à la fois comme intuition et comme réjouissance du réel.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Clément Rosset