Anthologie de la poésie en Bretagne au XXe siècle
EAN13
9782869651999
ISBN
978-2-86965-199-9
Éditeur
CALLIGRAMMES
Date de publication
Nombre de pages
344
Dimensions
21 x 15 x 2 cm
Poids
527 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Anthologie de la poésie en Bretagne au XXe siècle

De ,

Calligrammes

Offres

Donner à entendre les inflexions de cette voix qu’on appelle la poésie, tout en explorant les lieux et l’âme de la Bretagne, telle est l’intention de ce recueil.Le genre de l’anthologie, comme celui de la revue de création, consiste à mettre en forme soit des combinaisons hétérogènes, soit des assemblages selon une problématique ou un thème. Mais contrairement à la revue dont la dynamique correspond à un work in progress pour des livres futurs, l’anthologie fait le chemin en sens inverse. L’une sème des graines tandis que l’autre cueille des fleurs. Néanmoins, faire des choix n’est jamais sans risque : alors que le poème était le maillon actif d’une pensée ou d’une vision, le voilà maintenant isolé et contraint de partager un espace où on ne parle pas toujours le même langage que lui. Ne va-t-il pas perdre une partie de son éloquence au sein de ce florilège artificiellement composé ? Ou bien va-t-il résonner de nouveaux échos dans cet ensemble à plusieurs voix ?… Le mieux est peut-être d’entrer dans cette anthologie comme dans une « exposition temporaire », et de suivre le bon conseil de Saint-Pol-Roux : si les « poèmes souffrent sur les pages épinglés comme les papillons d’un collectionneur. Ôtons les épingles. Le papillon repartira vers les fleurs de la vie. »

Les initiateurs de cette anthologie – Gwenn Darras et Yvan Guillemot – enseignent à Rennes et animent, depuis plus de dix ans, les éditions Calligrammes. Parallèlement à des publications bilingues d’auteurs de langue allemande, espagnole, italienne ou encore tchèque, ils poursuivent leur travail en faveur de la poésie en Bretagne, commencé dans le cadre de la revue Chemins.
Le présent recueil contient cinq parties et, s’il ne prétend nullement à l’exhaustivité, pose un premier inventaire. Forcément provisoire, il devra être poursuivi, étoffé et sans doute amendé dans les années futures, lorsque seront mises au jour des archives littéraires encore inconnues. - I. Les mystiques orgueilleux (selon la formule de Victor Segalen)
- II. Plus on est enraciné, plus on est universel (Guillevic)
- III. Les anarchistes de la grâce (Armand Robin)
- IV. Un monde ouvert (Kenneth White)
- V. Il a neigé tant de silence (Gilles Baudry)
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Gwenn Darras